Connaissance réciproque

  • François Laplantine Université Lyon 2
Mots-clés: Avec, Centre, Entre, Partage, Periphéries

Résumé

L’expression « connaissance réciproque » (« anthropologie partagée ») apparait pour la première fois dans les années 1950 à partir de la réalisation des films ethnographiques de Jean Rouch en Afrique de l’ouest. Cette démarche engage l’anthropologie à rompre avec une attitude qui est celle de l’extériorité et de la supériorité de la société de l’observateur par rapport à celle de l’observé. La construction asymétrique d’un centre vers des périphéries est radicalement remise en question.

Références

Benassayag, M. (2004), Le mythe de l’individu, Paris, La Découverte. https://editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Le_mythe_de_l_individu-9782707141101.html

Butler, J. (2007), Le récit de soi, Paris, PUF. https://www.puf.com/content/Le_r%C3%A9cit_de_soi

Descombes, V. (2004), Le complément de sujet, Paris, Gallimard. http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tel/Le-complement-de-sujet

Foucault, M. (1984), Essai sur le sujet et le pouvoir, Paris, Gallimard.

— (2001), L’herméneutique du sujet, Paris, Gallimard-Seuil.

Lacan, J. (1960), « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Le Seuil.

Laplantine, F. (2007), Le sujet. Essai d’anthropologie politique, Paris, Téraèdre. https://www.teraedre.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=36424

Renault, A. (1989), L’ère de l’individu. Contribution à une histoire de la subjectivité, Paris, Gallimard.

Taylor, C. (1998), Les sources du moi, Paris, Le Seuil.

Publiée
2017-06-22
Rubrique
Entrées