Culte à María Lionza

  • Roger Canals Université de Barcelone
Mots-clés: Culte à María Lionza, Venezuela, Possession spirituelle, image, rituel

Résumé

Le culte à María Lionza est une pratique religieuse d’origine vénézuélienne basée sur l’adoration à la déesse María Lionza et aux autres esprits de son panthéon. Cette déesse est représentée tantôt comme une femme indienne tantôt comme une reine métisse ou blanche. Les esprits du culte « descendent » souvent dans le corps de médiums. Récemment, le culte a acquis une dimension transnationale et une forte présence sur Internet.  

Références

Andrews, G.R. (2004), Afro-Latin America (1800-2000), Oxford University Press.

Barreto, D. (1990), «Perspectiva histórica del mito y culto a María Lionza », Boletín Americanista, n°39-40, p.9-26.

Canals, R. (2011), «Les avatars du regard dans le culte à María Lionza», L’Homme. Revue Française d’Anthropologie, n°198-199, p.213-226. https://doi.org/10.4000/lhomme.22751

— (2010), L’image nomade. Un essai sur les représentations de la déesse María Lionza (Venezuela), Sarrebruck, Éditions universitaires européennes.

Clarac De Briceño J. (1996), La enfermedad como lenguaje en Venezuela, Mérida, Universidad de Los Andes.

Coronil, F. (1997), Nature, Money and Modernity in Venezuela, Chicago, The University of Chicago Press.

Ferrándiz, F. (2004), Escenarios del Cuerpo, Bilbao, Universidad de Deusto.

Mintz, S. et R. Price (1992) [1976], The Birth of African-American Culture, Boston, Beacon Press.

Pollack-Eltz, A. (1972), María Lionza, mito y culto venezolano, Caracas, Universidad Católica Andrés Bello.

Taussig, M. (1997), The Magic of the State, Londres, Routledge.

Publiée
2016-09-01
Rubrique
Entrées