Sujet

  • François Laplantine Université Lyon 2
Mots-clés: Acteur, Citoyenneté, Droit, Personne, Reconnaissance

Résumé

Le sujet est devenue la question cruciale de notre époque. Il convient de réfléchir à son élimination en trois formes : sa destruction radicale (génocides), sa discrimination (coloniale, raciale, sexuelle), sa neutralisation dans les sociétés contemporaines en apparence les plus démocratiques. L’anthropologie doit désintriquer le sujet de la notion d’individu, construction historique et culturelle qui n’a rien d’universel, et poser la question : comment ceux qui sont considérés comme objets peuvent (re)devenir acteurs ?

Références

Benassayag, M. (2004), Le mythe de l’individu, Paris, La Découverte.

Butler, J. (2007), Le récit de soi, Paris, PUF.

Descombes, V. (2004), Le complément de sujet, Paris, Gallimard.

Foucault, M. (1984), Essai sur le sujet et le pouvoir, Paris, Gallimard.

— (2001), L’herméneutique du sujet, Paris, Gallimard-Seuil.

Lacan, J. (1960), « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Le Seuil.

Laplantine, F. (2007), Le sujet. Essai d’anthropologie politique, Paris, Téraèdre.

Renault, A. (1989), L’ère de l’individu. Contribution à une histoire de la subjectivité, Paris, Gallimard.

Taylor, C. (1998), Les sources du moi, Paris, Le Seuil.

Publiée
2017-06-22
Rubrique
Entrées