Branchement

  • Jean-Loup Amselle EHESS
Mots-clés: Ethnie, Logiques métisses, Syncrétisme, Multiplicité, Métissage

Résumé

Les enquêtes de terrain ont amené à se défaire d’un certain nombre de catégories-phares de l’anthropologie, comme la culture et l’identité, afin de parvenir à la notion de « branchement ». Cette entrée s’intéresse notamment à la déconstruction de la notion d’ethnie et en lui substituant celle de « logiques métisses ».

Références

Amselle, J.-L et E. M’Bokolo (dir.) (2005) [1985], Au cœur de l’ethnie. Ethnies, tribalisme et État en Afrique, Paris, La Découverte.

Amselle, J.-L. (2010) [1990], Logiques métisses. Anthropologie de l’identité en Afrique et ailleurs, Paris, Payot.

Amselle, J.-L. (2015) [2001], Branchements. Anthropologie de l’universalité des cultures, Paris, Flammarion.

Augé, M. (1992), Non-Lieux. Introduction à une anthropologie de la surmodernité, Paris, Le Seuil.

Bensa, A. (2006), La Fin de l’exotisme, Toulouse, Anarchasis.

Diagne, S.B. et J.-L. Amselle (2018), En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale, Paris, Albin Michel.

Gruzinski, S. (1999), La pensée métisse, Paris, Fayard.

Lévi-Strauss, C. (1949), Les Structures élémentaires de la parenté, Paris et La Haye, Mouton.

Publiée
2020-12-19
Rubrique
Entrées