Mères porteuses

Auteurs-es

  • Maria De Koninck

DOI :

https://doi.org/10.47854/anthropen.v1i1.51292

Mots-clés :

reproduction, mère, maternité de substitution, gestation pour autrui, accouchement, grossesse, fertilité

Résumé

On appelle mère porteuse une femme qui, en vertu d’une entente avec une personne seule ou un couple, s’engage à porter pendant neuf mois un enfant qu’elle lui cédera après l’avoir mis au monde.

Références

Agasinski, S. (2013), Corps en miettes. Paris, Flammarion.

Allen, A.A. (2018), « Surrogacy and Limitations to Freedom of Contract: Toward Being More Fully Human ». Harvard Journal of Law and Public Policy, vol.41, no3, p.753-811.

Bandelli, D. (2019), « Feminism and Gestational Surrogacy: Theoretical Reconsiderations in the Name of the Child and the Woman ». Italian Sociological Review, vol.9, no3, p.345-361. https://doi.org/10.13136/isr.v9i3.297

Beeson, D., M. Darnovsky et A. Lippman (2015), « What’s in a Name? Variations in Terminology of Third-party Reproduction ». Reproductive BioMedicine Online, no31, p.805-814. https://doi.org/10.1016/j.rbmo.2015.09.004

Brunetti-Pons, C. (resp.) (2017), Le « droit à l’enfant » et la filiation en France et dans le monde. Rapport final, CEJESCO de l’Université de Reims, Mission de recherche droit et justice, Convention de recherche no14.19, 5 janvier 2015-5 janvier 2017.

CEST (Commission de l’éthique de la science et de la technologie) (2009), Avis éthique et procréation assistée : des orientations pour le don de gamètes et d’embryons, la gestation pour autrui et le diagnostic préimplantatoire. Gouvernement du Québec.

Comité consultatif sur le droit de la famille (2015), Pour un droit de la famille adapté aux nouvelles réalités conjugales et familiales. Gouvernement du Québec. https://www.justice.gouv.qc.ca

Conrad, P. (2007), The Medicalization of Society: On the Transformation of Human Conditions into Treatable Disorders. Baltimore, John Hopkins University Press.

Corradi C. (2020), « Motherhood and the Contradictions of Feminism: Appraising Claims towards Emancipation in the Perspective of Surrogacy ». Current Sociology, vol.69, no2, p.158-175. https://doi.org/10.1177%2F0011392120964910

CSF (Conseil du statut de la femme) (2016), Mères porteuses. Réflexions sur des enjeux actuels. Gouvernement du Québec. https://csf.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/resume_maternite_pour_autrui_web.pdf

Côté, I., K. Lavoie et J. Courduriès (2018), « Penser la gestation pour autrui à partir des expériences vécues un ancrage empirique et multidisciplinaire ». Dans I. Côté, K. Lavoie et J. Courduriès (dir.), Perspectives internationales sur la gestation pour autrui. Expériences des personnes concernées et contextes d’action, Québec, Presses de l’Université du Québec, p.1-19.

Courduriès, J. (2016), « Ce que fabrique la gestation pour autrui ». Journal des anthropologues, nos144-145, p.53-76. https://doi.org/10.4000/jda.6364

Decaluwe, B., A.-A. Poirier et G. Muckle (2016), « L’adoption coutumière chez les Inuit du Nunavik : ses spécificités et conséquences sur le développement de l’enfant ». Enfances Familles Générations, no25. http://journals.openedition.org/efg/1101

De Koninck, M. (2019), Maternité dérobée, mère porteuse et enfant sur commande. Montréal, Éditions MultiMondes.

Ekman, K.E. (2013), L’être et la marchandise. Prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi. Ville Mont-Royal, M éditeur.

Épelboin, S. (2011), « Gestation pour autrui : une assistance médicale à la procréation comme les autres ? » L’information psychiatrique, vol.87, no7, p.573-579.

Feuillet-Liger, B. et M.-C. Crespo-Brauner (dir.) (2014), Les incidences de la biomédecine sur la parenté. Bruxelles, Bruylant.

Frison-Roche, M.-A. (2016), « Prohibition de la GPA : convergence absolue entre droits des femmes et droits des enfants ». MAFR blogue. http://mafr.fr/fr/article/denoncer-la-strategie-des-industriels-de-lhumain-c/

Garrison, M. (2014), « La procréation médicalement assistée (PMA) aux États-Unis : un far-west de la filiation ». Dans B. Feuillet-Liger et M.-C. Crespo-Brauner (dir.), Les incidences de la biomédecine sur la parenté, Bruxelles, Bruylant, p.241-254.

Godelier, M. (2014), « Systèmes de parenté et formes de famille ». Recherches de Science Religieuse, vol.102, no3, p.357-372. https://www.cairn.info/revue-recherches-de-science-religieuse-2014-3-page-357.htm

Guilbault, D. (2018), « GPA. L’altruisme des femmes au service du marché ». Dans A.-L. Deram-Stoicea, M.-J. Devillers et C. Morin Le Sech (coord.), Pour le respect des femmes et des enfants, abolir la maternité de substitution, CIAMS, TheBookEdition.com, p.79-88.

Gross, M. (2018), « Pères gays et gestatrices ». Dans I. Côté, K. Lavoie et J. Courduriès (dir.), Perspectives internationales sur la gestation pour autrui. Expériences des personnes concernées et contextes d’action, Québec, Presses de l’Université du Québec, p.69-89.

Gunnarsson Payne, J. (2016), « Grammars of Kinship: Biological Motherhood and Assisted Reproduction in the Age of Epigenetics ». Signs – Journal of Women in Culture and Society, vol.41, no3, p.483-506. https://doi.org/10.1086/684233

Harrison, L. (2014), « “I am the baby’s real mother”: Reproductive tourism, race, and the transnational construction of kinship ». Women’s Studies International Forum, no47, p.145-156. https://doi.org/10.1016/j.wsif.2014.06.007

Héritier, F. (2010), « La filiation, état social ». La revue lacanienne, vol.3, no8, p.33-36. https://doi.org/10.3917/lrl.103.0033

HRC (Human Rights Council) (2018), Report of the Special Rapporteur on the sale and sexual exploitation of children, including child prostitution, child pornography and other child sexual abuse material, 37e session, 26 février-23 mars (A/HRC/37/60). https://ap.ohchr.org/documents/dpage_e.aspx?m=102

Iacub, M. (2004), L’empire du ventre. Pour une autre histoire de la maternité. Paris, Fayard.

Jacobson, H. (2016), The Labor of Love: Gestational Surrogacy and the Work of Making Babies. New Brunswick (NJ), Rutgers University Press.

Klein, R. (2017), Surrogacy: A Human Rights Violation. North Geelong (Australie), Spinifex Press.

Lafontaine, C. (2014), Le corps-marché. La marchandisation de la vie humaine à l’ère de la bioéconomie. Paris, Le Seuil.

Lahl, J. (2018), « La vérité des grossesses à contrat : les contrats de maternité ne protègent ni les mères porteuses ni leurs enfants ». Dans A.-L. Deram-Stoicea, M.-J. Devillers et C. Morin Le Sech (coord.), Pour le respect des femmes et des enfants, abolir la maternité de substitution, CIAMS, TheBookEdition.com, p.89-95.

Le Breton, D. (2014), « La question anthropologique de la gestation pour autrui ». Dans B. Feuillet-Liger et M.-C. Crespo-Brauner (dir.), Les incidences de la biomédecine sur la parenté, Bruxelles, Bruylant, p.337-348.

Loulier, M. (2009), « Débat sur les mères porteuses : les stars qui assument et ouvrent la voie… ». Marie-Claire. https://www.marieclaire.fr/,mere-porteuse-gestation-pour-autrui-people-sarah-jessica-parker-polemique-avoir-des-enfants,20161,31254.asp

Noel, R. (2015), « Commercial Surrogacy and Materialist Feminism ». What’s wrong? https://whatswrongcvsp.com/2015/10/01/commercial-surrogacy-and-materialist-feminism/

PDF Québec (Pour les droits des femmes du Québec) (2017), « Enfantement pour autrui: esclavage des temps modernes ». https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/2786178

Ragone, H. (1994), Surrogate motherhood: Conception in the Heart. Boulder (CO), Westview Press.

Saravanan, S. (2018), A Transnational Feminist View of Surrogacy Biomarkets in India. Singapour, Springer Nature.

Segalen, M. (2017), « Why there can be no such thing as “ethical” surrogacy ». Travail, genre et sociétés, vol.2, no38, p.53-73. https ://doi.org/10.3917/tgs.038.0053#xd_co_f=MDY5NzY1YTAtZTQxNi00N2YxLWJlNjItMWMwN2M5YWJiMTg2~

Surrogacy360.org (s.d.), « Current Law ». https://surrogacy360.org/considering-surrogacy/current-law/

Tourame, P. (2016), « Quelle liberté pour la mère porteuse ? » Les Cahiers de la Justice, no2, p.275-288. https://doi.org/10.3917/cdlj.1602.0275

Téléchargements

Publié

2021-10-05

Numéro

Rubrique

Entrées