Chamaniser

  • Anne-Marie Vuillemenot Université Catholique de Louvain
Mots-clés: Chamaniser, Tradition, Contemporain, Chamane, Communauté

Résumé

Apparu en 1990, le verbe chamaniser renvoie à une notion communautariste dont le chamane est la figure désignée. Renvoyant à une pratique traditionnelle, ce verbe s’inscrit aussi dans le contemporain tout impliquant un changement dans la terminologie de celui-ci. Il y a également une distinction à faire entre « agir en chamane », qui est réservé à ceux qui sont reconnus comme tels, et « chamaniser », qui est une pratique individuelle.

Références

Chaumeil, J.-P. (2009), Le commerce de la culture. Le cas des peuples amazoniens», Bulletin de l’Institut français d’études andines, vol.38, nº1, p.61-74 https://doi.org/10.4000/bifea.2822

Dorais, L.-J. et F. Laugrand (dir.) (2007), «Du fœtus au chamane, parenté, genre et médiations religieuses», Anthropologie et Sociétés, vol.31, n°3. https://doi.org/10.7202/018373ar

Eliade, M. (1983) [1951], Le chamanisme et les techniques archaïques de l’extase, Paris, Payot, Bibliothèque historique.

Hamayon, R. (1990), La chasse à l'âme. Esquisse d'une théorie du chamanisme sibérien, Nanterre, Société d'ethnologie.

— (1995), «Pour en finir avec la "transe" et l'"extase" dans l'étude du chamanisme», Études mongoles et sibériennes, n°26, p.155-190.

Houseman, M. et C. Severi (2009), Naven ou le donner à voir. Essai d’interprétation de l’action rituelle, Paris, CNRS éditions, Chemins de l’ethnologie.

Mesturini Cappo, S. (2013), «Chamanisme et Itinérance». Civilisations, vol.61, nº2.

https://doi.org/10.4000/civilisations.3256

Vuillemenot, A.-M. (2013), «Muslim Shamans in Kazakhstan». Dans T. Zarconet et A. Hobart (dir.), Shamanism and Islam. Sufism, Healing rituals and Spirits in the Muslim World, Londres, Tauris Press, p.59-78.

Publiée
2016-09-01
Rubrique
Entrées