Interculturalité

  • Bob White Université de Montréal
Mots-clés: interculturalité, interculturalisme, communication interculturelle, bidirectionnalité, préjugés, compétences, herméneutique, différence

Résumé

L’interculturalité désigne le contact entre acteurs de diverses provenances. Malgré que l’anthropologie ait eu une influence considérable sur la recherche en communication interculturelle, elle s’est toutefois tenue à l'écart de cette discipline. La pensée interculturelle n’a par ailleurs pas de véritable foyer disciplinaire et fait l’objet d’une diversité d’approches, de concepts et de finalité. Trois thèmes sont cependant récurrents à travers les travaux sur les dynamiques interculturelles : la bidirectionnalité, les préjugés et les compétences.

Références

Dervin, F. (2011), Les identités des couples interculturels. En finir vraiment avec la culture? Paris, L’Harmattan.

Emongo, L. (2014), «Introduction à l’épistémologie de l’inter-cultures», dans L. Emongo et B.W. White (dir.), L’interculturel au Québec. Rencontres historiques et enjeux politiques, Montréal, Presses de l’Université de Montréal : 221-250. https://doi.org/10.4000/books.pum.5455

Gadamer, H.-G. (1996), Vérité et méthode. Les grandes lignes d’une herméneutique philosophique.Paris, Le Seuil.

Gimenez, C. (2018), «Une approche interculturaliste théorico-pratique. Application à une expérience communautaire et médiatrice dans des quartiers multiculturels d’Espagne». Anthropologie et sociétés, vol.41, no 3 : 233-265. https://doi.org/10.7202/1043049ar

Gratton, D. (2009), L’Interculturel pour tous. Une initiation à la communication pour le troisième millénaire. Montréal, Éditions Saint-Martin.

Gumperz, J.J. (1989), Engager la conversation. Introduction à la sociolinguistique interactionnelle. Paris, Minuit.

Rocher, F. et B.W. White (2014), L’interculturalisme québécois en contexte multiculturel canadien. Origines, critiques et politiques publiques. Montréal, Institut de recherches en politiques publiques.

Saillant, F. (dir.) (2016), Pluralité et vivre-ensemble. Québec, Presses de l’Université Laval. https://www.pulaval.com/produit/pluralite-et-vivre-ensemble

White, B.W. (2017), «Jamais deux sans trois. La situation ethnographique et le rapport à l’autre», dans M. Lantin, M. Blondet et A. Bensa (dir.), De la réflexivité à la vigilance, Lyon, Presses universitaires de Lyon.

_____ (2018), «Pensée pluraliste dans la cité. L’action interculturelle à Montréal». Anthropologie et sociétés, vol. 41, no 3 : 29-57. https://doi.org/10.7202/1043041ar

White, B.W. et K. Strohm (2014), «Ethnographic Knowledge and the Aporias of Intersubjectivity». HAU: Journal of Ethnographic Theory, vol. 4, no 1 : 189-197. https://doi.org/10.14318/hau4.1.007

Wood, P. et C. Landry (2008), The Intercultural City: Planning for Diversity Advantage. Londres, Earthscan.

Publiée
2018-09-10
Rubrique
Entrées