Sociologie et anthropologie

  • Eric Gagnon Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale
Mots-clés: discipline, perspective, valeur, altérité, autonomie

Résumé

La sociologie et l’anthropologie se distinguent de moins en moins par leurs objets, leurs méthodes ou leurs perspectives théoriques. C’est sous l’angle de l’éthique qu’elles se démarquent peut-être le mieux. Deux valeurs sont au centre de leurs préoccupations, de leurs analyses et de leurs débats : le respect de la différence ou l’altérité pour l’anthropologie, et l’autonomie pour la sociologie.

Références

Beck, U. (2001), La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité, Paris, Aubier.

Corin, E. (2010), «L’autre en abime», Anthropologie et sociétés, Vol.34, n°3, p.69-90. https://doi.org/10.7202/1006201ar

Descola, P. (2005), Par-delà nature et culture, Paris, Gallimard.

Dumont, L. (1983), Essais sur l'individualisme. Une perspective anthropologique sur l’idéologie moderne, Paris, Seuil.

Freitag, M. (2002), L’oubli de la société. Pour une théorie critique de la postmodernité, Québec et Rennes, Les Presses de l’Université Laval et Les Presses Universitaires de Rennes. https://doi.org/10.4000/books.pur.24122

Geertz, C. (1983), Local knowlwdge, New York, Basic Books.

Geertz, C. (2000), Available Light. Anthropological Reflexions on Philosophical Topics, Princeton, Princeton University Press.

Giddens, A. (1991), Modernity and Self-Identity, Stanford, Stanford University Press.

Levi-Strauss, C. (1962), La pensée sauvage, Paris, Plon.

Touraine, A. (1992), Critique de la modernité, Paris Fayard.

Wright Mills, C. (1959), Sociological Imagination, New York, Oxford University Press.

Publiée
2016-12-18
Rubrique
Entrées