Visage

  • David Le Breton Université de Strasbourg
Mots-clés: reconnaissance, identité, racisme, masque, amour

Résumé

Le visage est le lieu de la reconnaissance mutuelle. A travers sa nudité, nous sommes reconnus, nommés, jugés, assignés à un sexe, à un âge, une couleur de peau, une qualité de séduction, nous sommes aimés, méprisés, ou anonymes, perdus dans l’indifférence de la foule.

Références

Guido, L., Hennard Dutheil de la Rochère, M., Maire, B., Panese, F., et N. Roelens (éds.) (2017), Visages. Histoires, représentations, créations, Lausanne, BHMS.

Le Breton, D. (2016), Anthropologie du corps et modernité, Paris, PUF

— (2014), Des visages, Essai d’anthropologie, Paris, Métailié.

Maertens. J.-T. (1978), Le masque et le miroir, Paris, Aubier.

Picard, M. (1962), Le visage humain, Paris, Buchet-Chastel.

Simmel, G. (1988), « La signification esthétique du visage », in La tragédie de la culture, Paris, Rivages.

Vinci, D. (2010), Il volto nel pensiero contemporaneo, Trapani, Il Pozzo di Giacobbe.

Publiée
2017-12-18
Rubrique
Entrées