Théâtre

  • François Laplantine Université Lyon 2
Mots-clés: Acteur, Personnage, Scène, Mise en scène, Représentation

Résumé

La voix et le geste sont les deux composantes principales de l’art dramatique. Ce dernier permet de réinterroger les questions auxquelles nous sommes confrontés en anthropologie en les déplaçant dans la rencontre entre la scène et la salle. Les processus de distanciation (Brecht) ou d’identification des acteurs au personnage (Artaud) crée une pensée de la division consistant moins à jouer des rôles qu’à déjouer le jeu social et les comédies du pouvoir.

Références

Artaud, Antonin (1972), Le théâtre et son double. Paris, Gallimard.

Brook, Peter (1977), L’espace vide. Paris, Le Seuil.

Brecht, Bertold (2000), Écrits sur le théâtre. Paris, Gallimard.

Diderot, Denis (2013), Paradoxe sur le comédien. Paris, Garnier-Flammarion.

Goffman, Erwin (2002), La mise en scène de la vie quotidienne. Paris, Minuit.

Grotowski, Jerzy (1971), Vers un théâtre pauvre. Lausanne, L’Age d’Homme.

Laplantine, François (2020), Scènes et mises en scène. Paris, Pocket.

Lehmann, Hans-Thies (2002), Le théâtre postdramatique. Paris, L’Arche.

Novarina, Valère (2012), Le théâtre des paroles. Paris, P.O.L.

Pradier, Jean-Marie (1996), «Ethnoscénologie. La profondeur des émergences». International de l’imaginaire, n°5, Paris, Babel.

Rousseau, Jean-Jacques (2013), Lettre à d’Alembert. Paris, Garnier-Flammarion.

Stanislavski, Constantin (2001), La formation de l’acteur. Paris, Payot.

Publiée
2020-12-19
Rubrique
Entrées