Ruse

  • Lionel Simon UCL
  • Pierre-Joseph Laurent Université Catholique de Louvain-La-Neuve
Mots-clés: Pragmatisme, Quotidien, Pratique informelles, Contournement, Stratégies

Résumé

En Occident, la ruse fut reléguée aux oubliettes d’une rationalité calculatrice. Or, face aux approches statistiques et sociologiques des sociétés, la ruse se déjoue de l’encadrement du social. Elle introduit dans l’analyse le contextuel et le particulier. Souvent arme du faible aux vertus politiques, elle attire l’attention sur la manière dont les individus, au quotidien, contournent, bricolent avec ce qui s’impose à eux. Elle enclenche une approche pragmatique des manières de faire et de dire.

Références

Artaud, H. (dir.) (2013), Leurrer la nature, Paris, L’Herne.

Bourdieu, P. (1980), Le sens pratique, Paris, Minuit.

Courtois-l’Heureux, F. (2009), Arts de la ruse. Un tango philosophique avec Michel de Certeau, Fernelmont, EME Editions.

de Certeau, M. (1994), La prise de parole et autres écrits politiques, Paris, Seuil.

de Certeau, M. (1990), L'invention du quotidien 1. arts de faire, Paris, Gallimard.

Detienne, M. et J.-P. Vernant (1974), Les Ruses de l'intelligence. La mètis des Grecs, Paris, Flammarion.

Hume, D. (1983), Enquête sur l’entendement humain, Paris, Flammarion.

Jamoulle, P. (2000), Drogues de rue, Paris, Desclée - Debrouwer. https://doi.org/10.3917/dbu.jamou.2000.01

Latouche, S. (2004), « La ruse et la prudence : l’enjeu démocratique », in S. Latouche, P.-J. Laurent, O. Servais M. Singleton (dir.), Les raisons de la ruse. Une perspective anthropologique et psychanalytique, Paris, La Découverte, p.21-46.

Latouche, S., Laurent, P.-J., Servais, O. et M. Singleton (dir.) (2004), Les raisons de la ruse. Une perspective anthropologique et psychanalytique, Paris, La Découverte.

Latour, B. (1989), La science en action, Paris, Gallimard.

Laurent, P.-J. (2000), « Sémantique populaire du détournement dans les associations de développement en pays mossi (Burkina Faso) », Nouveaux Cahiers de l'IUED, Genève - Paris, PUF, n°8, p.220-248.

Laurent, P.-J. (2007) [1998], Une association de développement un pays mossi. Le don comme ruse, Paris, Kartaha.

Le Pichon, A. et S. Balde (1990), Le troupeau des songes, Paris, Editions de la Maison des sciences de l'homme.

Simon, L. (2012), « Interfaces et périphéries. Représentations, rapports sociaux et (re)production de la société chez les Wayùu de Colombie », in Bréda, C., Derrider, M., Laurent, P.-J., La modernité insécurisée. Anthropologie des conséquences de la globalisation, Louvain-la-Neuve, Academia-L’Harmattan, p. 77-108.

Vernant, J.-P. Et P. Vidal-Naquet (1992), La Grèce ancienne. 3. Rites de passage et transgressions, Paris, Seuil.

Vidal-Naquet, P. (1992), « Le Philoctète de Sophocle et l'éphébie », in Vernant, J.-P., Vidal-Naquet, P., La Grèce ancienne. 3. Rites de passage et transgressions, Paris, Seuil, p. 149-178.

Publiée
2016-12-18
Rubrique
Entrées