Recension de la littérature sur la relation entre les cognitions post-traumatiques, le blâme de soi et les symptômes de trouble de stress post-traumatique après une agression sexuelle

Auteurs-es

  • Eléonore Sarazin Université Laval
  • Lydia Duchesne Université Laval
  • Alyson Champagne Université Laval
  • Thalie Flores-Tremblay Université Laval

DOI :

https://doi.org/10.51656/psycause.v12i1.51474

Mots-clés :

trouble de stress post-traumatique (TSPT), agression sexuelle, blâme de soi, cognitions post-traumatiques

Résumé

Les cognitions post-traumatiques exerceraient une influence sur le traitement du trouble de stress post-traumatique (TSPT) chez les personnes ayant vécu une agression sexuelle (AS). À notre connaissance, aucune recension de la littérature n’a été effectuée sur la relation entre les cognitions post-traumatiques, le blâme de soi et le TSPT chez les personnes ayant vécu une AS. Considérant que ces cognitions sont fréquemment observées chez cette population, la présente étude vise à brosser un portrait général de la littérature pour comprendre ces relations. Vingt-neuf articles publiés entre 2010 et 2021 ont été trouvés dans les bases de données PsycINFO et PUBMED. Trois constats se dégagent de cette recension. D’abord, les cognitions post-traumatiques prédisent la sévérité des symptômes du TSPT et médient la relation entre ces symptômes et la présence de nombreuses problématiques en lien avec la survenue d’une AS. De plus, le blâme de soi prédit les symptômes du TSPT après une AS et médie la relation entre ces deux éléments. Cela dit, il serait pertinent de cibler les cognitions post-traumatiques dans le traitement du TSPT puisque leur diminution pourrait entraîner une diminution des symptômes du TSPT.

Téléchargements

Publié

2022-08-02

Numéro

Rubrique

Recensions des écrits