Soumissions

Ouvrir une session ou S'inscrire pour pouvoir faire une soumission.

Liste de vérification de la soumission

Les auteurs-es doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec l'ensemble des éléments suivants. Les soumissions non conformes pourraient être retournées aux auteurs-es.
  • La soumission n'a pas déjà été publiée et n'est pas considérée actuellement par une autre revue. Si ce n'est pas le cas, fournir une explication dans le champ "Commentaires au rédacteur".
  • Le fichier de la soumission est dans un des formats de fichier suivants : OpenOffice, Microsoft Word, RTF ou WordPerfect.
  • Lorsque possible, les URLs des références ont été fournies.
  • Le texte est à double interligne, utilise une police Times New Roman de 12 points, emploie l'italique plutôt que le souligné (sauf pour les adresses URL) et place toutes les illustrations, figures et tableaux aux endroits appropriés dans le texte plutôt qu'à la fin.
  • Le texte se conforme aux exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans les Directives aux auteurs, qui se trouvent dans la section « À propos de la revue ».

Directives aux auteurs-es

Avant de soumettre un article à la revue Psycause, nous vous invitons à lire le guide ci-dessous en détail. Les manuscrits ne se conformant pas aux lignes directrices expliquées dans ce guide seront renvoyés aux auteurs et autrices avant d’être considéré pour révision.

Informations générales pour les soumissions

La soumission d’un article à la revue Psycause doit être effectuée par courriel à l’adresse de la revue (revuepsycause@psy.ulaval.ca) ou via le portail de soumission accessible à partir ci-dessus.

Les formats de fichiers acceptés sont les suivants : document Microsoft Word (.doc ou .docx) et Portable Document Format (.pdf). Lorsqu’un manuscrit est soumis électroniquement, les auteurs et autrices doivent s’assurer d’entrer le résumé de l’article prévu à cet effet sur le portail de soumission, mais également d’écrire le résumé dans le fichier du manuscrit.

La revue Psycause accepte les types d’articles suivants : recension (systématique ou non) des écrits, méta-analyse, article empirique, lettre ouverte et résumé long. Il est à noter que le format « Résumé long » n’est accepté que pour l’édition Recherche dirigée habituellement publiée en début de mois de septembre et qui représente la deuxième édition de chaque volume.

Lettre de présentation

Une brève lettre de présentation doit être soumise avec chacun des manuscrits. Cette lettre doit contenir :

  • Les informations de contact pour chaque auteur et autrice, incluant leur adresse courriel, leur affiliation universitaire (et à un laboratoire le cas échéant);
  • Le type d’article (recension [systématique ou non] des écrits, méta-analyse, article empirique, lettre ouverte et résumé long); et
  • Un court texte présentant la pertinence et l’originalité du contenu de votre manuscrit.

Préparation du manuscrit

Nous vous demandons de préparer chaque manuscrit soumis en fonction des normes de publications de la sixième édition de l’American Psychology Association (APA). Nous encourageons les auteurs et autrices à privilégier un langage inclusif épicène ou à employer des doubles complets (p. ex., auteurs et autrices) lorsque possible. Tous les manuscrits doivent être écrits à double-interligne avec marges de 2,94 cm. Pour un exemple de manuscrit respectant les normes de la revue et de l’APA, voir le gabarit en format Microsoft Word suivant.

Les manuscrits doivent posséder l’ensemble des éléments suivants :

  • Page de présentation
  • Résumé et mots-clés
  • Corps du texte
  • Figures et tableaux
  • Liste de références

Il est recommandé que votre manuscrit ait été corrigé au niveau de la langue et des normes de l’APA afin d’éviter que des fautes de français ou de normes ne détourent l’attention des réviseurs et réviseuses. Une permission doit être obtenue et donnée en preuve lorsque vous reproduisez du contenu d’un autre article préalablement publié.

Page de présentation. La page de présentation doit contenir le titre court, le titre long, le nom des auteurs et autrices du manuscrit ainsi que leur affiliation, le nombre de mots (total, du résumé, du corps du texte et des références) et les coordonnées de l’auteur ou de l’autrice principal(e). Une section Remerciements pour aussi être ajoutée, notamment en ce qui a trait aux organismes subventionnaires ou aux personnes impliquées dans la collecte des données présentées dans le manuscrit.

Résumé et mots-clés. Tous les manuscrits doivent inclure un résumé d'un maximum de 200 mots en français et un résumé d'un maximum 200 mots en anglais sur une page séparée. Sous le résumé, entre deux et cinq mots clés doivent apparaître.

Corps du texte. Le texte peut être séparé en sections différentes selon le type d’article. Pour les articles empiriques, il est conseillé de retrouver les sections classiques suivantes : introduction, méthode, résultats, discussion et conclusion. Les auteurs et autrices peuvent toutefois séparer le corps du texte de la façon qui sied le mieux leur manuscrit et qui permet d’optimiser la compréhension des lecteurs et lectrices.

Figures et tableaux. Des figures et tableaux peuvent être intégrés directement dans le manuscrit ou à la fin de ce dernier, en prenant soin d’indiquer à quel endroit ces derniers devraient se trouver au sein du texte. Dans les deux cas, suffisamment d’informations doivent être présentes pour qu’il ne soit pas requis de lire le texte en détail pour comprendre leur contenu. Les tableaux doivent respecter les principales normales de l’APA (voir Tableau 1).

Les figures doivent posséder une résolution suffisamment élevée pour que le contenu soit lisible. Lorsque possible, ajouter des symboles et une légende pour clarifier ce à quoi le contenu fait référence. Il est conseillé d’utiliser des logiciels spécialisés dans l’élaboration de figures (p. ex., Excel, MATLAB ou Origins). Les figures peuvent être en couleur ou non. La Figure 1 présente un exemple de figure typique respectant les normes de l’APA.

Liste de références. Chaque référence doit être citée dans le texte en présentant le nom des auteurs et autrices et l’année de publication (p. ex., Tremblay, Fortin & Gagnon, 2018). À la seconde occurrence d’une référence contenant plus de deux auteurs ou autrices, le texte doit indiquer seulement le nom du premier auteur ou de la première autrice accompagné de « et coll. », qui correspond à la traduction de « et al. » (p. ex., Tremblay et coll., 2018). Les références de six auteurs ou autrices et plus doivent toujours contenir le nom du premier auteur ou de la première autrice suivi de « et coll. », et ce, qu’il s’agisse de la première occurrence ou d’une occurrence subséquente. Il est à noter que, s’il s’agit d’une citation littérale, le numéro de page doit être ajouté (p. ex., Tremblay, Fortin & Gagnon, 2018, p. 6).

La liste de référence doit être présentée en ordre alphabétique des noms de famille du premier auteur ou de la première autrice de chaque référence citée. Voici des exemples de références typiques :

  • Article scientifique
    Autrice, A. A., Auteur, B. B., & Auteur, C. C. (année). Titre de l’article. Titre du Périodique, volume, page–page. doi:xxxxxxxx
  • Livre complet
    Auteur, A. A., & Autrice, B. B. (année). Titre du livre. Ville, Pays : Maison d’édition.
  • Chapitre de livre
    Autrice, A. A., & Auteur, B. B. (année). Titre du chapitre. Dans A. A. Éditeur du livre, B. B. Éditeur du livre, & C. C. Éditeur du livre (Eds.), Titre du livre (pp. xx–xx). Ville, Pays : Maison d’édition.
  • Présentation dans un congrès scientifique
    Auteur, A. A., Autrice, B. B., & Autrice, C. C. (année, mois). Titre de la présentation. Affiche (ou communication) présentée à [nom du congrès], endroit.

Édition spéciale Recherche dirigée - pour étudiantes et étudiants de 3e année au baccalauréat en psychologie de l'Université Laval seulement (fin session Hiver). Des instructions supplémentaires doivent être respectées pour l'édition Recherche dirigée (édition 2) de chacun des volumes publiés. Les instructions se trouvent ici.

Processus de révision

Les articles soumis à la revue Psycause passent tous, sans exception, par un processus de révision rigoureux. Chaque manuscrit est d’abord assigné à une éditrice ou un éditeur de la revue. Il est à noter que, bien que le processus de révision soit pédagogique et qu'il vise à offrir la chance aux étudiantes et étudiants moins expérimenté(e)s de publier au sein de la revue, un manuscrit peut cependant être refusé à toute étape de la révision scientifique. 

Le comité éditorial est responsable d’identifier trois réviseurs ou réviseuses scientifiques issu(e)s de la communauté étudiante, dont deux doivent obligatoirement être aux études supérieures et posséder une expertise pertinente au sujet de l’article. Un à deux tours de révision sont habituellement effectués par cette équipe. Une fois le manuscrit suffisamment peaufiné et amélioré, ce dernier est envoyé à un membre du corps professoral ou à une personne qui possède le titre de docteur (Ph. D. ou D. Psy.) dont l’expertise est pertinente au sujet de l’article. Pour répondre aux révisions, il est requis d'écrire une lettre de réponse (voir l'exemple suivant).

L’ensemble du processus de révision est présenté dans la Charte de la revue Psycause disponible sur la page suivante.

Plagiat. En tant que revue scientifique, la revue Psycause adhère aux lignes directrices du Committee on Publication Ethics (COPE) sur le plagiat. Lors de la révision des textes, si l’éditeur ou l’éditrice responsable de l’article ou si l’un des membres de l’équipe de révision a un doute quant à la présence de potentiel plagiat dans un article, il ou elle doit avertir l’éditeur ou l’éditrice en chef de la revue. S’en suivra une décision quant à l’utilisation d’un logiciel de détection de plagiat. La revue utilisera le logiciel fourni par la bibliothèque de l’Université Laval pour effectuer les vérifications de plagiat. Plus d'informations sur les situations de plagiat et les actions entreprises par la revue sont présentées dans Charte de la revue Psycause disponible sur la page suivante.

Frais associés à la publication et à la consultation d'articles

Aucun coût n'est requis pour la soumission, publication ou consultation des articles de la revue Psycause. La revue est totalement gratuite.

Revue en libre accès

La revue Psycause est disponible gratuitement en libre accès sans aucun coût pour les utilisateurs et utilisatrices ou leur institution selon les termes d’une licence Creative Commons Attribution 4.0 International (de type CC-BY 4.0). Les utilisateurs et utilisatrices sont ainsi autorisé(e)s à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, chercher, associer au texte des articles ou utiliser pour toute autre raison légale le contenu publié sans demander la permission aux auteurs et autrices des documents originaux ou au comité éditorial de la revue tant que chaque auteur ou autrice du document original à la publication de l’article soit cité(e) et référencé(e) de façon appropriée. Cette permission est conforme à la définition du libre accès de l'initiative de Budapest sur le libre accès (Budapest Open Access InitiativeBOAI).

 

Déclaration de confidentialité

Collecte des données à caractère personnel

La collecte des données à caractère personnel doit permettre de répondre à la mission de la Plateforme, à savoir : assurer la gestion complète du processus d’édition numérique, incluant une évaluation par les pairs.

Dans l’accomplissement de sa mission, la Plateforme est donc susceptible de recueillir à la fois des données de catégorie strictement nominative, par exemple : nom, prénom, adresse physique ou électronique, numéro de téléphone, date de naissance, affiliation universitaire ou professionnelle, pays, langues de travail, mais peut aussi recueillir des données qualitatives.

Respect de la vie privée

L'Université Laval et son personnel autorisé veillent à la protection des renseignements personnels et au respect de la vie privée. Le droit à la vie privée est protégé au Québec par les articles 3, 35 et 36 du Code civil du Québec et l’article 5 de la Charte des droits et libertés de la personne.

Responsabilité de la protection des données à caractère personnel

L’Administrateur de la Plateforme est responsable des renseignements personnels dont elle a la gestion et doit désigner une personne qui s’occupe de s’assurer des actifs informationnels.

Responsabilité des usagers à l’égard des données à caractère personnel

La responsabilité de la protection des données à caractère personnel de la Plateforme incombe à tous les usagers. Ces derniers s’engagent à prendre connaissance et à respecter la Politique de sécurité de l'information (ci-après « la Politique ») et le Règlement de sécurité de l’information sur l’utilisation des actifs informationnels de l’université Laval (ci-après « le Règlement »).

Toute contravention à la Politique et au Règlement de l’Université Laval peut entrainer l’annulation des privilèges d'accès aux actifs informationnels. L'annulation peut être effectuée sans préavis selon la nature et la gravité du manquement.

Protection des données à caractère personnel

L’Université Laval emmagasine, traite et communique de l’information sous plusieurs formes et à travers différentes plateformes et site Web. Elle reconnait que ces informations, essentielles à ses activités d’administration, d’enseignement et de recherche, doivent faire l’objet d’une utilisation appropriée et d’une protection adéquate, et ce, tout au long de leur cycle de vie.

Accès aux données à caractères personnels

Seul le personnel autorisé peut avoir accès aux données à caractère personnel. L'Université s'assure que ces personnes ont qualité pour accéder à ces renseignements et que l'accès à ceux-ci est nécessaire dans l'exercice de leurs fonctions.

Les renseignements personnels que vous acceptez de fournir sur les sites Web de l'Université Laval doivent être véritables, exacts, à jour et complets.

Communication des renseignements personnels

L’utilisation et la communication de renseignements personnels à l’Université Laval tient compte du droit des individus à la vie privée concernant les renseignements personnels qu’ils acceptent de transmettre et du besoin des organisations de recueillir, d’utiliser ou de communiquer ces renseignements à des fins qu’une personne raisonnable estimerait acceptables dans les circonstances.

Gestion et conservation des données à caractères personnels

L’Université Laval s'est dotée d'une Politique de sécurité de l'information et est assujettie à la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels (chapitre A-2.1).La Loi s’applique aux documents détenus par l’Université Laval dans l’exercice de ses fonctions, que la conservation des actifs informationnels soit assurée par elle-même ou par la Plateforme.

Transfert des données à caractère personnel

Les responsables du traitement des données à caractère personnel se réservent le droit de transmettre ces renseignements à des partenaires dont les objectifs sont compatibles avec la mission de la Plateforme et pour lesquels les données ont été récoltées initialement.

Le traitement à des fins archivistiques dans l'intérêt public, à des fins de recherche scientifique ou historique ou à des fins statistiques devrait être considéré comme une opération de traitement licite compatible.

L’utilisation des données à des fins commerciales est totalement proscrite.

Suspension de l’accès des données à caractère personnel

Les usagers de la Plateforme ont le droit d’obtenir du responsable du traitement des données, la suspension de l’accès à leurs données à caractère personnel, dans les meilleurs délais, lorsque:

1.1 les données à caractère personnel ne sont plus nécessaires au regard des finalités pour lesquelles elles ont été collectées;

1.2 la Revue ne souhaite plus utiliser le service offert par la Plateforme;

1.3 la personne concernée retire son consentement suite à un traitement illicite de ces données personnelles:

1.3.1 lorsque les données sont utilisées à des fins autres que celles pour lesquelles elles ont été collectées;

1.3.2 lorsque le traitement des données recueillies est contraire à la Politique de sécurité de l'information de l’Université Laval;

1.3.3 lorsque le traitement des données recueillies est contraire aux lois et aux règlements en vigueur.

La suspension de l’accès aux données à caractère personnel équivaut à la non-disponibilité de ceux-ci aux usagers. Seuls les responsables de la Plateforme y conservent un accès aux fins d’administration de la plateforme.

Durée de vie des données à caractère personnel

La Bibliothèque conserve les données à caractère personnel aussi longtemps qu’elles sont nécessaires aux fins pour lesquelles elles ont été collectées au départ. Le responsable s’engage dans les meilleurs délais à détruire les données à caractère personnel dès lors qu’elles ne sont plus nécessaires aux fins pour lesquelles elles ont été collectées.